L’horreur du crime doit-elle écarter le défenseur du criminel ?

La Justice n’est rien d’autre qu’une confiscation de la liberté individuelle de se venger. Et c’est ce qui distingue la société civilisée de la barbarie.

Dans un état de droit, tout être humain, quel que soit le crime qu’il a commis ou non, peut et doit être défendu. L’essence même de l’avocat, c’est de ne refuser la défense de personne pourvu qu’on puisse la soutenir de manière honorable.

La défense pénale est une valeur démocratique. C’est l’honneur d’une démocratie d’offrir aux pires criminels la défense qu’ils n’ont pas permis à leur victime.

La conférence a pour objectif de sensibiliser à la nécessité de l’avocat de la défense dans notre société, laquelle a peine à respecter la présomption d’innocence et à reconnaître la réalité que des erreurs judiciaires sont trop souvent commises.