Nous étions en entrevue avec le journal Droit-inc concernant l’affaire Guy Turcotte.

«En tant que juriste mais aussi et surtout être humain, j’étais mal à l’aise avec le premier verdict», indique Me Félix Antoine T. Doyon, qui pratique au sein du cabinet Doyon Avocats à Québec.

Cliquez ici pour lire l’article en entier.