L’opinion de la victime compte sous réserve de certains principes.

Opinion de la victime : un principe à retenir

R. c. Guerrero Silva, 2015 QCCA 1334 :

[72]        En principe, la détermination de la peine n’est pas uniquement l’affaire de l’accusé et de la victime, elle comprend une dimension sociétale importante. En particulier dans les cas de violence conjugale, la Cour est d’avis que l’objectif de dénonciation est approprié notamment pour accroître la confiance du public dans la réponse du système de justice face à ce crime[24].  Bien que la détermination de la peine doive prendre en compte la déclaration de la victime pour s’informer des conséquences du crime[25], son opinion quant à la peine appropriée ne devrait pas, en principe, être sollicitée ou prise en compte[26].